A vrai dire collectif

PREMICE D’UNE REVOLUTION ACTIONS CULTURELLES

PRÉMICES D’UNE RÉVOLUTION ACTIONS CULTURELLES

VISAGES ET VOIX

AVEC LES ACTEURS du spectacle et la réalisatrice Marie Verstaevel

Projet Artistique et citoyen : Ateliers théâtre – interviews vidéos et questions sociales : «échanges entre les artistes et les participants sur la question du sens du travail », thème de recherche de la création en cours Prémices d’une Révolution.


Description du projet

Un projet d’éducation artistique avec La Transverse – Corbigny / Abéïcité – Abbaye de Corbigny / le Collège de Corbigny / le lycée de Clamecy / le Centre de Marigny-sur-Yonne / et les adultes de Prémery volontaires pour le projet  »  territoire 0 chômage de longue durée »  en lien avec la création artistique : «Prémices d’une révolution »

Nous avons questionné et interrogé les participants, enfants, adolescents, jeunes adultes, anciens Chômeurs et adultes enseignants, éducateurs et travailleurs sociaux, habitants du territoire sur lsur le thème du travail / de l’emploi / sens du travail

Nous (les artistes – comédiens du collectif) étions accompagnés dans notre démarche par la réalisatrice Marie Verstaevel. 

Le documentaire « Article 23 »   (52 min) réalisé à partir des interviews liées au projet d’éducation artistique PRAC  – Prémices d’une Révolution Actions Culturelles – « Visages et voix » a été projeté avec tous les partenaires réunis le 04 mai 2018 à la Transverse à Corbigny – 58.



Avec le soutien

Partenaires culturels :

La transverse – Corbigny

L’abéïcité – Corbigny

L’Association : Les passeurs d’images et de sons ( Bretagne)

Les partenaires sociaux :

Centre de Marigny sur Yonne : APIAS : Association pour l’insertion et l’accompagnement social

Association E.B.E 58, Entreprise à but d’emploi – Prémery territoire 0 chômage

Partenaires éducatifs :

Collège Noël Berrier de Corbigny

Collège Victor Hugo de Nevers

Maison des associations (Dijon)

Partenaires financiers :

conseil départemental de la Nièvre 

fondation SNCF – Faire ensemble –

DRAC BFC

Conseil Régional BFC

communauté communes Tannay – Brinon – Corbigny.

Alice Thalamy

Hélène Capelle

Isabelle Urbain

Romain Vaillant

Sylvain Laborde

Vladimir Harcq

Alice Thalamy

Elle co-fonde et travaille depuis 2011 au sein du A VRAI DIRE Collectif, en Bourgogne, en Belgique et à Paris, avec lequel elle joue: Rhapsodie et Pendant que la viande pousse dans les supermarchés, Tartuffe ou l’Imposteur de Molière et Prémices d’une révolution – création théâtrale contemporaine 2018-2019.

Elle a travaillé depuis 2015 avec la Cie CK Points – Paris : création du spectacle « J’ai dit Silence » au Centquatre – Paris, l’institut français de Fès au Maroc et au point éphémère à Paris. Et les projets européens ATLAS, vers la création partagée, en Italie (Bologne), en Belgique (Anvers), en Pologne (Varsovie), Centquatre – Paris et Torcy avec la Ferme du buisson 77.

Depuis 2018, elle collabore avec le collectif Mapaso, danse et théâtre, franco-colombien à Paris.

Au cinéma, elle a travaillé sous la direction de Tony Marshall pour le film « tu veux ou tu veux pas » 2015 et Zabou Breitman « No et moi » 2010.

Au théâtre, elle interprète Hermione dans « Andromaque » de Racine mis en scène par Mourad Mansouri. Elle joue et met en scène « Les Bonnes » de Jean Genet ainsi que « J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne » de Jean-Luc Lagarce à La Ferme du buisson-scène nationale.

En 2013, elle réalise la lecture-performance intégrale de « L’Odyssée » d’Homère pour le théâtre des Ateliers et les lectures pour le festival littéraire « Lettres d’Europe et d’Ailleurs » (éditions 2013 et 2014) à la Cité du Livre / La Méjanes à Aix en Provence.

Formée au théâtre avec Agathe Rouillier, Michel Cerda, Jean François Auguste, David Géry, Michel Archimbaud, Delphine Boisse.

Formée à la Compagnie d’entraînement dirigée par Alain Simon au théâtre des Ateliers d’Aix en Provence, et en études théâtrales à la faculté d’Aix en Provence – Marseille et Paris.

Titulaire de la Licence d’études théâtrales de la Sorbonne-nouvelle et du DET Diplôme d‘Etudes théâtrales du Conservatoire d’art dramatique de Noisiel.

Direction Artistique et Diffusion:alice@avraidirecollectif.com

Hélène Capelle

Hélène capelle est comédienne et metteuse en scène, elle se forme en tant que comédienne, en conservatoire. Elle obtient en 2009 son DET (diplôme de fin d’études théâtrales) avec le spectacle « Autour de Créon » d’après Antigone de Sophocle, qu’elle met en scène et participe à de nombreux stages avec les artistes Cyril Teste, Jean-François Auguste, Patrice Thibaud, Brigitte Jaques-Wajeman…
En 2010, elle fonde avec 2 acteur.ices, le A Vrai Dire Collectif, basé en Bourgogne, où les spectacles interrogent le présent, en constante relation avec le territoire et la ruralité, elle y co-crée: Rapsodie, Quand la viande pousse dans les supermarchés et Prémices d’une Révolution.

En 2013, elle intègre la Compagnie CK-Points et collabore sur de nombreux projets en France et en Europe. Elle y mène notamment des stages et ateliers d’apprentissage du français par le théâtre en collaboration avec l’association Langues plurielles et le Cinq-CentQuatre.

En 2018, elle rencontre Bernard Benattar, philosophe avec qui elle construit actuellement un projet de documentaire sonore dont le pilote « 50 nuances d’Amour » a été enregistré entre février et avril 2020.

En 2019 elle intègre l’équipe pédagogique du Cours Florent-Bordeaux et  créée la compagnie du Risque  dont elle co-directrice artistique avec Lætitia Ajanohun.

Lors de la  saison 2021/2022, elle porte le projet  «Vivre en mêlée» sur la mixité à travers le symbole de la mêlée  et collabore sur divers projets  sur le territoire bordelais avec le photographe Ken Wong-Youk-Hong. Elle mènera  en mai et juin 2022, le projet théâtre/cinéma « DESIR(S) » dans l’EHPAD avec Ron Vargas et jouera le rôle de Mia dans «Il y a assurément de l’indicible»  création co-produite par la Scène Nationale d’Evreux et écrite par Lætitia Ajanohun.Elle est metteuse en scène associée au centre social et culturel  Brassens-Camus pour deux ans sur le projet « Histoires croisées » menée par l’association Didée.

Isabelle Urbain

est comédienne diplômée du Conservatoire Royal de Liège (ESACT) en 1989. Elle reçoit le Prix de l’Union des Artistes ainsi que le Prix René Hainaux. Elle partage sa vie professionnelle entre son métier de comédienne et sa charge de professeur d’art dramatique au sein de l’ESACT. Elle a travaillé sous la direction de Jacques Delcuvellerie (pour le spectacle Anathème), André Steiger (Pièces de Labiche et cabaret), Richard Kalisz (L’Instruction de Peter Weiss et Les Bonnes de Jean Genet), Mathias Simons et Axel Deboosere (Baal de Bertolt Brecht), Françoise Bloch (La comédie sans titre de Ruzzante), Pietro Varrasso (Riders to the sea, Opéra de Synge et Estrades de Jean-Pierre Willemaers), René Georges (Maison d’arrêt d’Edouard Bond et Barbe bleue de Dhéa Loher), Anne-Cécile Vandalem (Michel Dupont spectacle sonore, Festival d’Avignon), Isabelle Gyselinx (Gagner et perdre, deux pièces de Samuel Beckett).

Le Collectif lui propose de la Création Prémices d’une révolution en 2018. Elle participe aux actions culturelles P.R.A.C.S visages et voix.

Romain Vaillant

Il a été formé au conservatoire de Bourg-la-Reine puis au Conservatoire à Rayonnement Départemental du Val Maubuée à Noisiel auprès de Delphine Boisse, Guy Segalen et Mourad Mansouri. Il intégre l’Ecole Supérieure d’Acteurs de Cinéma et de Théâtre de Liège en 2010 où il travaille notamment avec Raven Rüel, Toshiki Okada, Delphine Bibet, Françoise Bloch et Mathilde Lefevre.

Il co-fonde et travaille depuis 2011 au sein du A VRAI DIRE Collectif, en Bourgogne, en Belgique et à Paris, avec lequel il joue: Rhapsodie et Pendant que la viande pousse dans les supermarchés, Tartuffe ou l’Imposteur de Molière et Prémices d’une révolution – création théâtrale contemporaine 2018-2019. Il réalise plusieurs documentaires : La résistance des fous et Article 23.

Il obtient son Agrégation en Art Dramatique en 2015.

Il a joué Les récoltes sonores, création et co-écriture avec Laura Kpegli qui a tournée en Afrique au Togo en Janvier 2010, Andromaque de Racine mis en scène par Mourad Mansouri à l’ Auditorium Jean Cocteau à Noisiel.

En 2014, il créé avec Sophie Warnant Ha Tahfénéwai ! Spectacle autour de la psychothérapie institutionnelle en tant qu’artiste de la saison au Théâtre National de Bruxelles et en Co-production avec le Théâtre National de Bruxelles et le Festival de Liège. Ils ont reçu le PRIX DE LA CRITIQUE 2015 de la Meilleure découverte.

contact association:romain@avraidirecollectif.com

Sylvain Laborde

Formé à l’école Claude Mathieu en 2010 et par le Théâtre des Chimères de Biarritz avec Jean-Marie Broucaret. Il a travaillé notamment avec Jean Bellorini dans le spectacle « Des espoirs ». Il a joué au festival Premier Pas a la Cartoucherie de Vincenne dans le spectacle « L’atelier » de Jean-Claude Grumberg mis en scène par Gaelle Hermant en 2011.

II intègre l’A Vrai Dire Collectif, ou il crée et joue dans la première création « Rhapsodie » et dans « Tartuffe » de Molière.

En 2015, il monte avec le Collectif la nouvelle création « Pendant que la viande pousse dans les supermarchés ». Il suit une formation dans « l’entreprenariat théâtral » à Liège ainsi qu’au Théâtre National de Bruxelles et au Raoul Collectif en Belgique.

Il a travaillé à l’opéra de la Monnaie de Bruxelles en 2016 sous la direction de Richard Brunel dans Béatrice et Benedict. Il monte avec le collectif la création « Prémices d’une Révolution ».

Nouveau projet de capsules vidéos « La pause radio ».

Vladimir Harcq

Il fait sa formation au Conservatoire Royal de Liège, section Art Dramatique, entre 2011 et 2015. Il y travaille, entre autre ,le grand style et la tragédie racinienne à travers l’oeuvre d’Andromaque où il incarne Pyrrhus, travail dirigé par Nathalie Mauger. Plus tard, il travaillera le jeu masqué sous la direction de Frédéric
Ghesquière. Il a également abordé le jeu épique à travers La mère de Brecht où il incarne le professeur. Sous la direction de Patrick Bebi ainsi que l’interprétation de séquences du film Scènes de la vie conjugale de Bergman, travail dirigé par Mathias Simmons. Au cours de sa formation, il a également joué dans quatre « carte blanche » proposées par des étudiants en Master dont «Sefwele » dirigé par Romain Vaillant qu’il a maintenant rejoint au sein du A Vrai Dire Collectif pour leur nouvelle création. En parallèle, il est agriculteur en permaculture dans sa ferme en Belgique, près de Namur. Il organise des stages théâtre/nature pour les enfants et continue ses recherches entre la nature et l’art.

Au Suivant Poste

Précedent Poste

© 2022 A vrai dire collectif

Thème par Anders Norén